Après avoir lancé un template sur instagram avec vos 5 habitudes quotidiennes pour la planète, j’ai trouvé pleins de réponses super chouettes ! Du coup, je m’en suis inspirée pour vous faire cet article ! Les idées sont détaillées pour vous aider dans leur réalisation, mais aussi pour comprendre pourquoi il est important de faire de ces petites actions simples de vraies habitudes !

Illustration Marina le Floch

1/ Utiliser des gants ou cotons démaquillants lavables :

(ça marche même avec du waterproofs pour celles qui veulent arrêter le démaquillant)
J’utilise ceux que j’ai eu lors d’une soirée de présentation des produits H2O. Mais vous pouvez en trouver pleins sur internet comme ceux pour peaux sensibles ou encore ceux pour 4.99€

POURQUOI ?

La production de 30 disques de coton réclame 87 litres d’eau, 66,2 kW d’électricité pour le conditionnement et 1,7 litres de pétrole

2/ Passer à la CUP Menstruelle ou aux culottes lavables :

L’idée vous parait un peu cracra ? Essayez au moins, vous verrez, vous risquez de changer d’avis !

Vous pourrez trouver les CUP dans les pharmacies ou les grandes surfaces. Pour les culottes je n’en ai encore jamais trouvé en magasin. Vous pourrez en trouver sur internet par ici par exemple.

POURQUOI ?

Tous les ans en France, on jette donc 4,5 milliards de protections périodiques qui mettent 500 ans à se dégrader et que les matériaux qu’elles contiennent contaminent les sols et l’eau pendant tout ce temps (pétrole, plastique et gel superabsorbant)

3/ Passer au coton de tige réutilisable :

L’oriculi ou le coton de tige lavable et réutilisable !

POURQUOI ?

Ni biodégradables ni recyclables, les cotons-tiges en plastique sont un fléau pour notre belle planète ! Ils sont présents en trop grosse quantité dans l’environnement : jetés dans la cuvette des toilettes où ils finissent par boucher les filtres des stations d’épuration entrainant un débordement se déversant dans la nature. Plus de 1,2 million ont été retrouvé dans les égouts et sur les plages.

4/ Faire son démaquillant maison :

Pour celles qui ne peuvent vraiment pas se passer de leur démaquillant : faite le votre au moins il sera sain pour votre santé et la planète.

Vous pouvez utiliser uniquement une huile (ça marche très très bien). Pour ma part, je ne me maquille que très très rarement, du coup je n’utilise pas de démaquillant. Mais, auparavant, je m’étais beaucoup de waterproof et j’utilisais de l’huile de jojoba pour me démaquiller.

Sinon voici une recette des trappeuses à réaliser :

POURQUOI ?

Limiter vos déchets et arrêter les produits nocifs contenus dans tous les démaquillants industriels

5/ Faire pousser ses légumes:

Si on possède un jardin potager extérieur c’est génial mais si on est en appart ça marche aussi ! Allez sur le net ça regorge de conseils pour faire pousser ses légumes en intérieur.
Sinon, si la motivation n’est pas là, achetez au moins de saison et local !

POURQUOI ?

Chaque année, la France importe environ 3,2 millions de tonnes de fruits et légumes frais cultivés hors UE selon Interfel. Certains fruits et légumes fragiles doivent être transportés par avion. Or, ils génèrent en moyenne 21,9 kg équivalent CO2/kg contre 1,3 kg eCO2 s’ils sont importés par bateau ou par camion et 0,3 kg eCO2 pour ceux produits localement, d’après la l’ADEME.
De plus, en dix ans, la consommation européenne d’avocats est passée de 202 millions de tonnes à 650 millions, soit une hausse de 220 %. Or, il faut près de 100.000 litres d’eau par jour pour irriguer un hectare d’avocats.

6/ Faire ses produits ménagers soi-même:

Je vous ai publié ma recette de lessive maison il y a peu de temps.
Tous les produits peuvent être remplacer par des faits maison.

Par exemple pour faire un lave glace, il faut suffit de mélanger de l’eau, du savon de Marseille et du vinaigre blanc.

POURQUOI ?

L’ADEME rapporte que l’air intérieur que l’on respire 80% de notre temps est 5 à 7 fois plus polluer que l’air extérieur. Il contiendrait 900 substances chimiques qui émanent de plusieurs sources dont l’utilisation de produits ménagers. Ces substances ont de lourdes conséquences environnementales (pollution de l’air et de l’eau) mais également en terme de santé (cancers, toux, asthme, irritations, allergies….). Ce serait trop long de tout vous expliquer ici mais pour plus d’info je vous invite à consulter le site

7/ Faire ses éponges soi-même: Fabriquer ses propres éponges en réutilisant des chaussettes trouées c’est possible !
A toutes les petites mains créatives à vos Tawashi

POURQUOI ?

Les éponges industrielles =
Utilisation de ressources fossiles ou forestières, procédés de production énergivores et faible capacité de recyclage.

8/ Tondre par îlots:

La tonte de votre jardin par îlots permet de préserver la biodiversité !

POURQUOI ?

Le bon fonctionnement de notre planète (cycles du carbone, de l’eau, de l’oxygène…) est lié à la santé des écosystèmes. Chaque espèce qui disparaît, remet en question la survie d’autres espèces.
17 millions de français possèdent un jardin, ce qui représente plus d’un million d’hectares ! Contrairement à ce que l’on imagine, les jardins peuvent être de véritables refuges de biodiversité ! Chacun peut rendre son jardin plus accueillant pour la biodiversité – plantes, insectes, oiseaux ou petits mammifères en y laissant quelques parcelles d’herbes hautes !

9/ Réduire ses mails:

Arrêter de sélectionner « répondre à tous » pour les mails quand ce n’est pas nécessaire et supprimer ceux dont on a pas besoin.

POURQUOI ?

Toutes les heures, environ 10 milliards d’e-mails sont envoyés à travers le monde.
Un e-mail « parcourt » environ 15 000 kilomètres de câbles pour arriver à destination.
L’ADEME estimait effectivement en 2014 qu’1 Mo envoyé correspondait à 15 grammes de CO2 ! Ainsi, selon le poids de l’e-mail échangé, l’impact peut varier : imaginons que vous envoyiez 30 mails par jour à différents destinataires pendant un an, cela correspond à presque 330 kg de CO2, soit plusieurs milliers de km d’essence utilisés en voiture.
Et le CO2 n’est pas la seule émission causée par l’envoi d’e-mails. Traduit en données, 1 Mo en pièce jointe dans un e-mail serait l’équivalent de 7,5 grammes de fer.

10/ Faire un compost:

Pour ceux qui ont un jardin, vous pouvez aller a la déchetterie de votre ville et en acheter un pour environ 20 euros.
Si la commune n’en a pas, vous pouvez en trouver dans les jardineries.
Pour les personnes en appart, pensez au lombri composteur. Vos déchets se transformeront en une terre ultra riche en nutriment pour faire pousser vos plantes!! Génial non ?

POURQUOI ?

Tous les déchets organiques collectés dans les poubelles entraînent un trafic routier polluant, peuvent aussi provoquer des pollutions des sols et des eaux souterraines avec l’émission de gaz toxiques lorsqu’ils sont mis en décharge, et génèrent des fumées polluantes lorsqu’ils sont incinérés.
Le compost permet aussi la biodiversité lorsqu’il est fait en jardin !

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *