Bonjour à tous !

Nous voilà enfin pour la première rencontre avec Vert Grenoble ! Le projet voit enfin le jour et je suis ravie de pouvoir venir à votre rencontre et partager vos petites merveilles pour notre planète !

Aujourd’hui nous partons à la rencontre d’Anne-Laure, fondatrice de Bulles à Malices.

La crise sanitaire liée au COVID ne me permet pour le moment pas de pouvoir venir vous rencontrer en physique mais ce n’est que partie remise, en attendant on fait ça à distance !

Bonjour Anne-Laure, je suis ravie de te recevoir pour une interview sur Vert Grenoble ! En attendant de pouvoir un peu plus augmenter nos contacts physiques si le covid19 nous le permet plus tard, nous réalisons l’interview à distance !

Je t’ai découverte sur instagram ! Tu as créé Bulles à malices. Tu fais partie de ces personnes qui agissent pour notre environnement ! Ton idée/action « green » à toi c’est de confectionner des couches écologiques et lavables ! Quand on sait que les couches représentent  40% des déchets pour un foyer ayant un enfant entre 0 et 2 ans et que 4.5 milliards de protections périodiques sont jetées en France sur une année on commence à se poser quelques questions sur sa consommation… du coup tu tombes à pic !

Peux-tu te présenter ? Qui es-tu ? Quel est ton parcours ?

Je suis Anne-Laure, je suis mariée et j’ai 3 garçons. Nous sommes arrivés en Isère en 2010 et nous avons toujours vécu à La Terrasse, où nous nous sentons bien.

Je me destinais à l’enseignement mais le destin m’a mené vers d’autres chemins. Je me suis passionnée pour la couture à la naissance de mon 1er. Mais à vrai dire, la couture a toujours fait partie de mon enfance car ma grand-mère était couturière.

J’ai d’abord commencé à coudre pour nous, pour le plaisir. Mais j’ai vite été encouragée par mes proches à mettre en vente mes créations. Cependant, je ne me sentais pas tout à fait à ma place en cousant des vêtements ou des poupées Waldorf.

En 2013, à la naissance de mon 3ème, je me décide à coudre ses couches lavables et là : révélation !

Je lance donc ma gamme de couches lavables et articles d’hygiène féminine lavables. Ayant un bébé très demandeur, j’ai vraiment pu commencer à me faire connaître en 2016. L’aventure “Bulles à Malices” commençait !

Pourquoi avoir voulu te lancer dans cette activité ? Quelles sont tes convictions/valeurs en lien avec cette envie de « changer le monde à votre manière » comme tu le soulignes sur Instagram ?

J’ai toujours vécu à la campagne, on prenait le temps de vivre, on jardinait … donc on a toujours plus ou moins fait attention à notre environnement et notre façon de consommer.

Je me suis sensibilisée au bien-être et à l’impact sur notre santé lors de ma première grossesse. Il était hors de question de mettre la santé de mon bébé en danger. J’ai alors découvert les couches lavables qui étaient vraiment très peu répandues à l’époque.

Et de fil en aiguille, j’en suis arrivée à confectionner mes couches lavables puis à les commercialiser. Ce qui est chouette, c’est de voir qu’aujourd’hui, on ne passe plus pour des hurluberlus, bobos écolos. Les parents sont vraiment sensibles au bien-être de leurs bébés.

J’ai choisi d’utiliser des tissus bio pour préserver la santé des bébés et donc aider les parents dans cette démarche.

Je suis convaincue qu’avec de petits gestes du quotidien, on peut déplacer des montagnes !

A ce jour arrives-tu à vivre de ton activité ?

Je suis heureuse de la progression qui s’accomplit actuellement. Je pense que d’ici la fin de l’année, je pourrai dire que je vis de mon activité.

Peux-tu nous mener dans les coulisses d’une journée chez Bulle à Malices ? (Explications, déroulement d’une journée, équipe etc…)

Mes journées de travail commencent vers 9h, après m’être préparée, avoir emmené les enfants à l’école et avoir promené mon chien 🙂

Je fais un check de ma liste de choses à faire. Puis je me mets à la confection. En général, ça commence par la coupe des tissus puis l’assemblage. J’aime ne pas faire toujours la même chose donc j’essaie de me prévoir 2 types de produits à faire par jour.

Pour le moment, je suis seule à la tête de mon entreprise. Même si en ce moment, je suis épaulée par Chloé qui est étudiante en Sup de Com.

Dans un avenir plus ou moins proche, je vais sous-traiter la coupe des couches lavables. Si les commandes continuent d’arriver au rythme actuel, il faudra que je me fasse aider par une couturière 🙂

Peux-tu nous expliquer quelle est la composition des couches ?

Les couches Bulles à Malices sont des TE2 (tout-en-deux) composées d’une culotte imperméable et une partie absorbante qui se pose dans la culotte.

Les culottes imperméables peuvent être fabriquées de 2 manières :

– coton bio + tissu imperméable

2 fois de tissu imperméable


La partie absorbante est composée de :

chanvre + micro-éponge

de coton biochanvre + micro-éponge

de coton bio + Zorb de coton bio

Comment vois-tu l’avenir ? Autres produits ? Evolution ?

L’idée va être de proposer aux collectivités d’adopter les couches lavables.

De proposer des box ou des abonnements. Des culottes imperméables en laine.

Pour les évolutions, eh bien, comme je le disais tout à l’heure : employer au moins 1 personne mais pour ça, il me faudra aussi changer de statut juridique.

Où peut-on trouver tes produits ? Comment peut-on participer à ton projet ? (+ liens)

Je vends mes produits en ligne : https://bullesamalices.com (la boutique est en train de se refaire une beauté)

Sinon, il est possible de les trouver à Salanches (74) au Repère des Z’héros

Pour m’aider et participer à mon projet : il vous suffit de parler de moi 🙂 et normalement prochainement, il y aura une campagne de financement participatif

Anne-Laure à créé son entreprise à La Terrasse, proche de Grenoble. Tu as aimé son univers et tu as des questions à lui poser ? N’hésite pas à te rendre sur son site ou à la contacter sur instagram @bullesamalices

Tu as aimé cette interview ? Tu as toi aussi une initiative verte à me proposer, n’hésite pas à me contacter martincharlottecontat@gmail.com ou sur instagram @vertgrenoble

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *