Vous avez été nombreux à me poser des questions sur l’Inde et ce que j’y ai fait. J’ai pris le temps de répondre à tout le monde normalement, mais 2 ans après je me réveille enfin pour écrire l’article que vous m’avez tant demandé. Dans cet article je vous explique comment faire, quel budget prévoir, le programme sur place, et bien d’autres choses pour que vous puissiez à votre tour partir en humanitaire en Inde avec l’association les enfants de Shanti ou une autre.

🌏 J’avais ce rêve de faire de l’humanitaire en Inde depuis très longtemps. Ce rêve est devenu de plus en plus intense en grandissant et d’autant plus avec mes études d’infirmière.

J’ai monté le projet plus d’un an avant le départ. De plus, étant à cette époque en plein dans l’anorexie, mon projet en Inde était une véritable énergie pour ma guérison. Effectivement je ne pouvais pas partir si j’étais si maigre. Je devais reprendre du poids pour avoir l’autorisation de partir ce qui m’a beaucoup aidé.

Lorsque je suis partie en Inde, je suis partie seule. Je ne connaissais personne. Et je savais que ce que j’allais vivre aller être très difficile. Mais, je m’y étais préalablement préparé.

✨ J’avais échangé avec Camille, qui partait aussi le même jour que moi pour la même association. Elle partait de Paris où nous nous sommes rejoint pour prendre le même vol. Je ne connaissais cette que depuis quelques jours à travers des échanges sms et Messenger pourtant, lors du vol, il s’est passé quelque chose d’assez fou que je n’avais jamais vécu auparavant. Nous nous sommes tout dit à cœur ouvert dès les premières minutes, les souffrances de nos vies. Les premières larmes commençaient à couler. Cette complicité, cette bienveillance entre nous restera tout le long du voyage.

☀ Je me souviens nos premiers instants à New Delhi, nous avions atterries en plein milieu de la nuit, un taxi nous attendait. Il faisait extrêmement chaud et l’air était humide. Nous nous tenions la main mais ne parlions pas, nous échangions des regards après avoir observé le long de la route des gens allongés nus ou presque à même le trottoir sans un toit pour s’abriter.

L’émotion était déjà très intense. Très vite, les personnes présentes au sein de la maison du Médecin Vishy sont toutes tellement accueillantes et bienveillantes. J’ai l’impression d’être ici dans une deuxième famille.

Les débuts sont un peu difficiles car je suis très malade, j’ai, une nuit, l’impression que je vais mourir ici, je tombe dans les pommes à peine je me lève, je me traine pour aller aux toilettes, la chaleur et l’humidité ne m’aident pas et la fièvre ne fait qu’accroitre mon mal être. J’appelle ma famille angoissée, je réveille même Camille tellement je suis mal car je n’arrive plus à sentir mon corps et à me lever. Heureusement Vishy à l’habitude, je reste à la maison et ne part pas en mission. Je prends des antibiotiques et médicaments qui fonctionnent bien mieux que ceux que j’avais emporté…

💉 Je tombe malade plusieurs fois au cours du voyage mais en beaucoup plus supportable.

Allant mieux, je peux enfin commencer les missions. Nous partons dans des dispensaires, des hôpitaux et des orphelinats où nous aidons la population qui est en besoin. Nous voyons des choses complétement absurdes, la pauvreté nous claque à la figure. Mais, une chose me frappe encore plus que la pauvreté ici, c’est leurs regards et l’intensité que l’on peut y trouver, c’est leurs sourires et la sincérité que l’on peut y recevoir, c’est leur amour vrai que l’on peut apprécié.

L’inde est un pays pauvre, sale, délabré, insalubre et rempli d’injustices. Mais l’inde est avant tout un pays de lumière, de sagesse, de paix, d’amour…

Chaque jour, chaque mission, tout grandissait, tout faisait sens en moi, malgré la profonde tristesse que ce que je voyais s’installer en moi, j’avais le sentiment de revivre au milieu de ce peuple qui me donner tellement.

Aujourd’hui, quand je vois la situation sanitaire en France et que je connais les moyens que nous avons, je ne peux m’empêcher de penser à toutes ces personnes qui n’ont rien pour se protéger, pour se soigner et pour se nourrir et s’abriter.

L’inde en plus des missions que j’ai pu y effectuer m’a permis de faire des rencontres exceptionnelles qui ont changé littéralement ma vie (ces personnes se reconnaitrons pour tous les moments que nous avons pu partager sans filtre). Pour ça merci, merci d’avoir accompagné dans mon chemin de vie un moment, merci de m’avoir accompagner dans ma réflexion, merci d’avoir partagé avec moi des moments de doute, de pleur, de tristesse, d’angoisse mais surtout de bonheur, de joie et d’amour. Merci d’avoir traversé du pays avec moi pour découvrir cette culture, ce peuple, ces paysages et ces architectures incroyables.

Je vous laisse avec des photos, le reste je le garde pour mon cœur et mon esprit, il faut le vivre pour le ressentir profondément. Je vous donne ceci dis les informations sur l’association avec laquelle je suis partie ainsi que pleins d’autres petits conseils.

Humanitaire en Inde avec l’Association Les Enfants de Shanti 👳‍♀


J’ai beaucoup échangé avec Élodie avant de partir. Très à l’écoute et toujours réactive, je suis ravie d’avoir choisie cette association.
Vous pouvez retrouver toutes les infos ici :

Comment ça se passe une fois là-bas 🕌 ?

Vous êtes reçu par Vishy dans sa maison, il est médecin à Faridabad. Une équipe prépare les repas qui sont compris dans le prix. En fait, tout est compris sauf les billets d’avion et vos dépenses personnelles.
Une équipe cuisine pour vous, les repas sont fait avec de la nourriture locale (ce n’est pas trop épicé).
La maison est faite avec plusieurs dortoirs et salles de bains partagées. Tout en haut se trouve un rooftop ou les soirées sont faites en général.
Vishy sera vous orienter en fonction de vos envies et vos projets. N’hésitez pas à lui demander lorsque vous voulez partir visiter quelque chose, il gère souvent les réservations pour vous (ça évite les arnaques, on reste des touristes ne l’oublions pas ;)).
En fonction de ce que vous venez faire comme mission, Vishy vous indique où vous allez la veille ou le matin. Une voiture ou un tuktuk viendra vous chercher et vous ramener. 
L’après-midi on repart en mission mis à part si on souhaite se reposer à cause de la chaleur, surtout au début c’est dur.
Il y a plusieurs jours de repos pour pouvoir partir. Il faut savoir que le train en Inde roule environ à 50km/h les trajets sont donc très très longs pour aller quelque part.

Que faut-il absolument faire ou visiter 🖤 :

→ Le TajMahal au coucher ou au lever du soleil
→ Visiter New Delhi : Temple Akshardham, tombe de humayun, Old delhi, gandhi smriti
→ Dharhamasala
→ Désert du thar
→Jaipur
→ Veranasi
→ Et beaucoup d’autres encore…

Frais 💰 :

→ cotisation à l’association de 180€
→ La première semaine j’avais payé 150 euros pour le logement, alimentation et tous les trajets puis 100 € par semaine supplémentaire. Peut-être que cela a changé maintenant
→ J’avais pris les billets d’avoir en septembre pour mai. J’avais payé 600 euros AR avec AirFrance.
→ J’ai en tout dépensé environ 2000 euros pour 6 semaines, sachant que je suis énormément partie, j’ai fais 2 fois le TajMahal, je me suis faites tatouée, j’ai bien profité quoi…

❤ Je vous recommande cette association à 100%. Si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un commentaire si dessous, je vous y répondrai.

🙏 Si l’Inde vous touche et que vous voulez venir en aide à cette population dans la situation actuelle de crise sanitaire, il est possible de le faire par ici

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *